Seuls les oiseaux sont libres

Troisième recueil de Catherine Andrieu publié par les éditions du Petit Pavé, cet ouvrage s'inscrit dans une seule thématique : la perte d'un chat. Ce micro-événement à l'échelle humaine déclenche un flot de tristesse et de douleur. C'est toute la vie qui repasse au fond des yeux, à l'instant où le drame se joue. Et c'est l'humaine faiblesse qui tremble devant la cruauté du monde. Ce recueil est un cri de douleur et de colère. A travers un événement banal, c'est toute la tragédie de l'homme qui est exprimée. L'auteur, celui qui reste, pleure un amour comme il pleure celui que le monde lui refuse. Dès lors, Seuls les oiseaux sont libres montre à quel point les relations humaines sont problématiques, souvent embuées dans l'incompréhension, le mépris ou l'indifférence. Le petit chat perdu symbolise tous les manques. Le recueil appelle à plus de compassion, de considération et d'amour. Par l'acte d'écriture, les principales problématiques sont exprimées, celles qui préexistent à toutes les relations humaines.

 

Préface de Daniel Brochard

 

Présentation de l'ouvrage