J'AVAIS BIEN DIT VAN GOGH 

 

Texte poétique paru en novembre 2017 aux éditions Rafael de Surtis

 

 

« La lune est glauque dans la nuit rousse qui ondule comme chevelure sous la pluie. Je suis dans la Grande Barque. Je suis dans la forêt. Je suis en éclats de renards griffus, vibrations vertes, toi sur leur dos pour filer comme comète, toujours plus vite. Les griffures sous la peau, je suis Van Gogh, à l’envers de mon état d’usage quand on se sert de moi en guise de lame de rasoir. Tu coupes et coupes encore mes cheveux d’argent et ma corne frontale dans un pastiche d’Œdipe. Mais les cheveux repoussent et tu me vénères en tant que sorcière pulsionnelle qui a mis ta vie à sac, les deux heures de correspondance par jour, la défécation et le reste. 

 

Je suis dans la forêt auréolée d’or scintillant car à présent je ne me nourris plus que de lumière et de toi. Tu dois me retrouver, moi, minotaure labyrinthique et écorné, mais tu l’aimes, elle.

 

Qui suis-je, moi qui follement Le chat sauvage, deux dans un même miroir intransitif ? Ton pénis, objet transitionnel sans sujet, aboli t’abolir et sucer mon pouce encore. Je suis ton arc-en-ciel arc-bouté sur mon renard mort-né. Et refaire le chemin à l’envers… Jusqu’à la mer. »

 

 

Préface de Paul Sanda

Editions Rafael de Surtis

 

 

Pour commander, par chèque (15 euros hors frais d’envoi : 2 euros), ou par virement bancaire : 

 

Editions Rafael de Surtis 

Maison des Surréalistes 

7, rue Saint Michel 

81170 Cordes-sur-Ciel 

 

FRANCE

 

Mail : contact@rafaeldesurtis.com

 

Téléphone : 05 63 53 44 41 ou 07 80 42 61 98

 

 Pour acheter le livre à partir du site : Editions Rafael de Surtis